4 conseils pour augmenter vos prix en freelance

Se lancer en freelance et vendre ses prestations contre rémunération, c’est un challenge palpitant, mais aussi un challenge difficile ! Faut-il baisser ses prix pour être certain d’avoir beaucoup de clients ? Est-il préférable au contraire d’afficher des prix hauts, qui justifient d’un bon niveau de qualité ? Le bon équilibre peut s’avérer compliqué à trouver. Comment trouver le chemin de la rentabilité ? Suivez nos 4 conseils pratiques qui vous aideront à être plus à l’aise financièrement.

Bien fixer ses tarifs en freelance

Spécialisez-vous

Vous pouvez peut-être penser qu’offrir une grande variété de services est la bonne solution, et vous assurera de trouver plus de clients. Ce n’est pourtant pas toujours le cas. Réfléchissez deux minutes à ce cas concret : vous avez besoin de faire un ravalement de façade pour votre maison. Deux entreprises se présentent à vous. La première gère tous les corps de métier, du carrelage à la plomberie en passant, aussi, par les façades. La seconde est spécialisée en rénovation de façade. Quelle entreprise allez-vous préférer ? Celle qui est spécialiste ! Alors faites de même. Spécialisez-vous dans votre domaine. Cela vous évitera de baisser vos prix, et vous apportera du travail de qualité.

Augmentez vos prix, progressivement

Comment savoir si vos prix sont trop élevés, ou au contraire trop bas ? Vous n’avez pas forcément une vision complète du marché et des prix pratiqués. Ainsi, il y a de fortes chances que les prix lors de votre début d’activité vous semblent correctes, mais soient en réalité très loin des prix que vous pourriez pratiquer. Comment trouver le « juste prix » ? Suivez cette règle : dès que vous parvenez à décrocher deux clients avec des prix équivalents, c’est à dire des offres qui utilisent plus ou moins la même tarification, alors augmentez vos prix de 10% pour les prochains prospects. Si une nouvelle fois, deux nouveaux clients sont gagnés avec des prix 10% plus élevés, c’est que votre tarif est juste ! Répétez cette opération aussi longtemps que vous le pouvez.

Demandez une augmentation au bon moment

Faites évoluer vos prix chaque année, mais ne demandez pas une réévaluation de votre prestation à n’importe quel moment de l’année. Demandez un effort financier à un moment qui semble logique : à la fin ou au début de l’année, ou encore au moment de la fin d’un contrat, voire même à la fin de votre exercice fiscal. Vous devez avoir une raison d’évoquer ce sujet de l’argent. Cela facilitera la réponse positive de la part de votre interlocuteur.

Travaillez moins !

Réduire le nombre d’heures de prestation va entraîner une baisse de vos revenus ? Non, pas forcément. Beaucoup de freelance font l’erreur de penser que travailler jour et nuit est la solution pour gagner plus d’argent. Ce n’est pas le cas. La bonne technique consiste à optimiser votre productivité, et donc votre rentabilité. Travailler moins d’heures, mais avec un rythme plus élevé, vous aidera à trouver un bon équilibre, avec du temps de repos. Ce système n’est pas toujours simple à mettre en place, mais apporte un vrai plus pour votre vie personnelle.

Quels prix pratiquer lorsque l’on est en freelance ? Comment augmenter ses prix, à quelle fréquence ? Réponse avec nos 4 conseils pratiques.

Trouver les bons prix, et réaliser la bonne offre, c’est parfois compliqué lorsque l’on se lance en freelance. Heureusement, nous avons pour vous quelques conseils pratiques pour bien préparer vos offres.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

You have to agree to the comment policy.