Bad Buzz sur internet

Bad Buzz : Comment doit réagir votre entreprise ?

Votre entreprise est frappée par un bad buzz ? Suite à un statut sur les réseaux sociaux, à une publicité que vous éditez dans les médias, ou encore à une déclaration de votre chef d’entreprise, votre réputation est mise à mal, et vous êtes au cœur d’une spirale médiatique négative ? L’image d’entreprise peut basculer très rapidement, et l’amplification aujourd’hui réalisée par les réseaux sociaux peut vous nuire très vite si vous ne réagissez pas. Voici nos conseils pour prendre la main et avoir la bonne réponse.

Répondre, et répondre vite

La clé lorsqu’un bad buzz survient, c’est de pouvoir répondre vite et bien. Les spécialistes de la communication de crise vous le diront, il est important d’avoir à vos côtés des experts capables de vous apporter une réponse adaptée, en un temps record. Pour cela, n’attendez pas qu’un problème survienne. Préparer les pires scénarios avec votre agence de communication, un expert indépendant auprès du quel vous prenez vos avis, ou encore un cabinet spécialisé.

Si votre entreprise est le sujet de moquerie sur les réseaux sociaux comme Facebook ou Twitter, vous devez alors passer en mode gestion de crise. Avec une équipe dédiée, et des moyens adaptés, vous devez lancer une contre-offensive et répondre. Essayez de comprendre les origines du badbuzz. Quel point précis, quelle déclaration ou encore qu’elle image fait réagir. Comprendre l’origine des critiques et du malaise est la première étape. Ensuite, avec une information précise, apportez une réponse point par point.

La veille et l’importance de la transparence

Ne pensez pas un instant qu’il suffit de retirer d’Internet une image qui suscite la polémique, pour que l’incendie s’éteigne. Cacher, dissimuler ou encore supprimer est totalement vain à l’heure des réseaux sociaux. Tous les contenus mis en ligne ne vous appartiennent plus dès l’instant que vous cliquez sur le bouton publier. Ils peuvent être repris, déformé et manipulé, et seront toujours sauvegardés par une personne, malveillante, ou tout simplement attachée à rétablir la vérité.

La meilleure réponse face à un badbuzz reste donc la communication et surtout l’information. Essayez d’expliquer en termes précis ce qui ne va pas, et désamorcez le problème.

Sachez qu’il existe aujourd’hui des outils de veille, qui permettent de surveiller en temps réel votre « e-reputation ». Ces outils, accessibles pour une poignée d’euros par mois, mène une véritable analyse sémantique, et passent au peigne fin les réseaux sociaux, afin d’identifier des signaux faibles, qui pourraient être annonciateurs d’une crise à venir. Renseignez-vous sur ces solutions, et accorder un budget à la veille en amont, pour pouvoir réagir vite en cas de vrai badbuzz.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

You have to agree to the comment policy.