Recruter son premier salarié

A quel moment faut-il embaucher son premier salarié ?

La vie de freelance est excitante. Lancer un projet, le faire grandir et évoluer est une aventure palpitante. Et si le succès est au rendez-vous, bien souvent, il faut se poser la question de l’avenir de ce projet. Comment le faire évoluer ? Faut-il recruter ? Surtout, à quel moment recruter le premier salarié ? En étant seul, en freelance, vous et l’entreprise ne faites qu’un. Vous êtes le patron, le secrétaire, le comptable même… et lorsque vous n’avez plus à vous soucier de gagner assez d’argent pour vivre « correctement », la croissance de votre entreprise devient une priorité. Le nombre d’heures dans une journée est limité. Alors, tôt ou tard, il faut embaucher ! Comment savoir si le bon moment est arrivé ?

Vous avez assez d’argent, et un carnet de commande complet

Cela peut paraître évident, mais la première condition à remplir avant d’embaucher consiste à bien veiller à disposer de fonds suffisants, et de perspectives de business fortes. Si vous parvenez à générer des revenus réguliers, par des contrats qui ont une durée dans le temps ou une activité que vous maîtrisez, alors tout va bien. Si vos finances oscillent encore, attention. Embaucher un premier salarié, surtout en France, coûte cher.

Il vous faut aussi un volume de travail suffisant pour « occuper » cette personne avec laquelle vous allez travailler. Imaginons que vous proposiez un contrat classique de 35 heures. Avez-vous réellement des missions à confier à plein temps ? Evaluez le volume de travail que vous pourrez transférer tout de suite, puis dans la durée.

Vous refusez des clients

Voilà un signal fort qu’il est temps d’embaucher. Si l’époque à laquelle vous deviez chercher du travail et réaliser beaucoup de prospection vous semble désormais lointaine, c’est très bon signe. Cela veut dire que vos efforts ont fini par payer. Mais refuser du travail n’est pas une solution ! Pensez donc aux compétences que vous pourriez ajouter dans votre entreprise pour ne plus avoir à refuser des clients.

Vous vous sentez l’âme d’un patron, pas d’un employé

Au fond, après plusieurs années en indépendant, vous appréciez votre statut, mais vous avez cette petite voix en tête qui vous guide vers le statut de « patron ». Oui, vous êtes déjà le chef, mais vous avez envie de gérer une équipe, de prendre des décisions qui donnent une direction. Bref, il est fréquent qu’en étant freelance, vous ayez envie de devenir un « capitaine » de navire. Vous êtes prêt pour embaucher.

Vous avez rencontré la bonne personne

Parfois, le déclic vient d’une rencontre. Il se peut en effet qu’un échange avec une personne, dans un cadre professionnel ou non, vous apporte le signal qu’il est temps d’embaucher. Lors d’une soirée pour entrepreneurs, vous avez rencontré une autre personne qui partage votre vision du métier ? En échangeant avec des amis, l’un d’eux connaît une personne au profil proche du vôtre, qui cherche à changer d’entreprise ? Ne négligez pas ce facteur humain qui peut vous aider à franchir le pas.

Recruter son premier salarié

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

You have to agree to the comment policy.